"Comment j'ai rebondi sur une autre aventure entrepreneuriale après avoir arrêté la première !"

StartupBosser en Start-upitwEntreprendreTémoignagesBaltimoreMode

"Comment j'ai rebondi sur une autre aventure entrepreneuriale après avoir arrêté la première !"

Aujourd'hui Quentin Bouche, ancien de TBS (diplômé en 2013), te raconte comment il s'est lancé dans l'entrepreneuriat, et comment il a su rebondir après l'arrêt de sa première start-up.
Let's go !





Baltimore revisite la salopette

“ Après un cursus plutôt classique, avec licence d’éco-gestion à la Catho de Lille, et un master en entrepreneuriat à TBS Toulouse, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure start-up !

Ce goût de l’indépendance, je l’ai acquis lors de la deuxième partie de ma césure.
A cette époque, suite à une rencontre chez Groupon- où j’avais passé 6 mois en tant que commercial grands comptes, j'ai rejoint l’équipe de SharingBox pour la création d’un bureau en France. On avait tout à faire à ce moment là et à peine un bureau ! Mais je n'ai pas hésité une seconde, quand on m’a proposé de faire partie de l’aventure.

C'était ma première expérience entrepreneuriale concrète. J'ai touché a tout, énormément de missions transversales. On a commencé avec un ordinateur et un téléphone et c'était parti ! On s'occupait du démarchage des clients, de la personnalisation des bornes, de l'installation sur le lieu et on faisait même hôte ! Start-up style !




Après 2 ans et demi, c’était l’heure de me lancer à mon tour, avec un projet en maturation : la création du Uber des restaurants, appli de paiement pour régler son addition et la partager avec ses amis en quelques clics depuis son smartphone.

Avec mon associé David, nous avons bossé 8 mois sur le projet. Mais, après un essai infructueux avec un CTO, et la recherche d’un autre profil qui pourrait venir compléter l’équipe, nous avons dû prendre la dure décision d’arrêter le projet.


Baltimore revisite la salopette

Quelques mois plus tard, une nouvelle idée de projet m'est venue dans un domaine complètement différent : le prêt à porter. Avec mon associé Nicky Dimbenza, nous avons décidé de lancer la marque Baltimore fin 2015.
Nous voulions lancer une marque qui revisite des pièces intemporelles qui seront fabriquées en Europe.

Notre première collection est uniquement dédiée à la salopette !
En effet, lors d’un voyage à Baltimore, nous avons trouvé une salopette hyper cool dans une friperie, et de là est naît le projet.
Fin 2015, nous sommes partis à la recherche d'une styliste, et début janvier les premiers dessins arrivaient !

Pendant ce temps, nous avons appris de ce nouveau secteur : la gestion des fournisseurs, des ateliers de confection, etc. Bien loin de ma première boîte !

Avec du recul, je ne regrette pas l’arrêt de la première entreprise. C’était une première expérience et j’ai beaucoup appris. Cela m'a permis de voir ce que c’était réellement que de monter sa propre boite.
J’en ai retiré la conviction, que pour monter une start-up tech, il faut dès le début s’entourer d’un CTO autant impliqué que soi dans le projet, car sinon cela est très compliqué et on perd beaucoup de temps.

Mais en aucun cas je n’aurais voulu retrouver un poste de salarié et rester sur un “échec” !

Pour soutenir l’aventure Baltimore, rdv vite sur leur Ulule !


🎁 C'est cadeau : 4 super Tote bags Baltimore à gagner, si tu commentes en taguant l’un de tes potes sur ce post Facebook !
Tirage au sort le : 23 Juin à 12h :)